Comment savoir si Dieu existe ?

C’est LA question que se posent de nombreuses personnes, peu importe leur religion ou convictions. L’être humain a souvent besoin de preuves pour croire. Tant qu’il n’aura pas vu de ses propres yeux, il aura du mal à être convaincu. Alors croire en un Dieu “invisible”, c’est pas gagné.

Mais ça tombe bien, Dieu nous a laissé des indices visibles, des preuves précises de son existence, en divers endroits.

Nous avons ainsi des indices :

  1. Dans la nature 🌿
  2. Dans l’être humain 🧠
  3. En Jésus-Christ ✝

Voyons chacun de ces indices un par un.

1. Des preuves de l’existence de Dieu dans la nature 🌿

“Toute maison est construite par quelqu’un, mais celui qui a construit toute chose, c’est Dieu.” (Hébreux 3.4) 🏠

“Le ciel raconte la gloire de Dieu et l’étendue révèle l’œuvre de ses mains.” (Psaumes 19.2)

“C’est toi qui as formé mes reins, qui m’as tissé dans le ventre de ma mère. Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres sont admirables, et je le reconnais bien. Mon corps n’était pas caché devant toi lorsque j’ai été fait dans le secret, tissé dans les profondeurs de la terre. Je n’étais encore qu’une masse informe, mais tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m’étaient destinés avant qu’un seul d’entre eux n’existe.” (Psaumes 119.13-16) 👶

→ Dieu est le créateur de toutes choses, depuis le commencement jusqu’au moment où vous lisez ces lignes et même après. C’est pour cela que parfois, lorsqu’on prend une pause devant un beau paysage, un ciel étoilé, ou qu’on s’extasie devant les prouesses du corps humain, on peut voir encore plus nettement le résultat de la main de Dieu.

D’ailleurs, on entend encore souvent parler de l’évolution selon Darwin, mais en fait beaucoup de scientifiques n’y croient même plus…

En plus des preuves infinies de l’existence du Créateur tout-puissant dans la nature, nous avons aussi chacun au fond de nous des preuves de l’existence de Dieu.

2. Des preuves de l’existence de Dieu dans l’être humain 🧠

“Quand des non-Juifs [donc des non-chrétiens de l’époque] qui n’ont pas la loi font naturellement ce que prescrit la loi, ils se tiennent lieu de loi à eux-mêmes, bien qu’ils n’aient pas la loi. Ils montrent que l’œuvre de la loi est écrite dans leur cœur, car leur conscience en rend témoignage et leurs pensées les accusent ou les défendent tour à tour.” (Romains 2.14-15)

Ce verset nous montre que même les non-croyants ont une certaine conscience de l’existence de Dieu. La preuve : ils ont conscience de l’existence de la loi morale, de la notion de bien et de mal. Par exemple, le petit diable 😈 et le petit ange 😇 que l’on voit parfois dans les dessins animés de chaque côté de la tête d’un personnage illustrent bien cet argument.

Dostoïevski, célèbre écrivain et romancier russe disait d’ailleurs : “Si Dieu n’existe pas, tout est permis.” En bref, sans Dieu et sans loi, ce serait un peu le chaos…

En fait, on a besoin d’un Dieu pour avoir cette morale objective, cette connaissance du bien et du mal universelle.

Dieu nous a dotés d’une conscience, qui nous permet ainsi de distinguer ce qui est moralement acceptable, ce qui est bon ou mauvais en général. Tout être humain sait par exemple très jeune que tuer quelqu’un, c’est mal.

Enfin, nous avons des preuves de l’existence de Dieu en Jésus-Christ.

3. Des preuves de l’existence de Dieu en Jésus-Christ ✝

Jésus nous a dit : “Le Père et moi, nous sommes un.” (Jean 10.30).

Et un autre verset pour appuyer ses propos :

“Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. […] Et la Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. […] Personne n’a jamais vu Dieu; Dieu le Fils unique, qui est dans l’intimité du Père, est celui qui l’a fait connaître.” (Jean 1.1-3+14+18)

Les historiens (même non-chrétiens !) affirment que Jésus a bel et bien existé. Et Jésus nous montre dans les versets ci-dessus qu’il ne fait qu’un avec le Père céleste. C’est le seul qui a pu voir Dieu intégralement. Si Jésus, qui a vraiment existé, dit vrai, alors ces paroles changent notre façon de voir les choses et vont déterminer notre destin éternel.

Voilà donc une nouvelle preuve de l’existence de Dieu.

Comment réagir maintenant face à ces preuves ?

→ La Bible qualifie de fous ceux qui ne croient pas en Dieu, après toutes les preuves que celui-ci nous a laissées !

“[…] Le fou dit dans son cœur: «Il n’y a pas de Dieu!» Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables; il n’y en a aucun qui fasse du bien. » (Psaume 14.1)

D’ailleurs, Paul ajoute aussi dans l’épître qu’il a écrite aux Romains :

“car ce qu’on peut connaître de Dieu est évident pour eux, puisque Dieu le leur a fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient depuis la création du monde, elles se comprennent par ce qu’il a fait. Ils sont donc inexcusables, puisque tout en connaissant Dieu, ils ne lui ont pas donné la gloire qu’il méritait en tant que Dieu et ne lui ont pas montré de reconnaissance; au contraire, ils se sont égarés dans leurs raisonnements et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Ils se vantent d’être sages, mais ils sont devenus fous…” (Romains 1.19-22)

Être remis à sa place

Une dernière réflexion face à la grandeur du Créateur et à la petitesse de l’homme :

“Malheur à l’homme qui intente un procès à celui qui l’a façonné, lui qui n’est qu’un vase parmi d’autres vases de terre! L’argile dit-elle au potier: «Que fais-tu?» ou: «Ton travail est mal fait»?” (Esaïe 45.9)

“Quelle perversité que la vôtre! Va-t-on assimiler le potier à l’argile pour que l’objet puisse dire de celui qui l’a fait: «Il ne m’a pas fabriqué», pour que le vase puisse dire de celui qui le façonne: «Il n’a pas d’intelligence»?” (Esaïe 29.16)

→ Nous ne sommes que l’argile face au potier qui nous a créés, alors de quel droit nous permettons-nous de douter de Lui, alors que tout ce que nous avons vient de Lui ? Qui sommes-nous pour douter de lui ?

Conclusion

Le fait de débattre sur l’existence de Dieu est déjà une preuve en soi. Qui aurait pu nous mettre cette idée dans la tête que nous avons été créés par un être supérieur, si ce n’est Dieu lui-même ?

Au final, il est plus facile de vivre avec ce soutien de Dieu au quotidien, plutôt que d’être dans le flou… !

 Thème spi du WET2020, présenté par F. Lara, pasteur à Châtenay-Malabry (92)

 Envie de laisser un commentaire ? Vous pouvez nous en envoyer un en cliquant ici. 📧