Comprendre l’Evangile grâce aux paraboles de Jésus

Pour se remémorer la douceur des vacances d’été, je vous propose un petit retour sur les médits du camp des ados dans le Jura […].

Ce qui est super c’est qu’il n’y a pas que des jeunes de nos paroisses, ça oblige à aller à l’essentiel niveau Evangile. Alors je leur ai proposé de retracer ce que nous croyons, ce que dit la Bible par les paraboles de Jésus.

L’Homme a un problème

Le problème [de l’Homme], c’est le péché, la désobéissance à la loi de Dieu.

L’histoire de l’homme riche dans Luc 12.13-21, qui ne pense qu’à amasser des richesses ou de l’homme riche et du pauvre Lazare, dans Luc 16.19-31 (il lui prend son unique brebis !) illustre l’égoïsme de l’Homme.

Le deuxième problème, c’est la condamnation liée à cette désobéissance.

La parabole du bon grain et de l’ivraie, dans Matthieu 13 (la mauvaise herbe finit au feu, image de la conséquence du jugement de Dieu) ou du pauvre Lazare et de l’homme riche (en proie aux tourments de l’âme) illustrent la condamnation éternelle qui frappera les incroyants.

Dieu a des attentes envers nous

Ce que Dieu attend de nous c’est la repentance.

L’histoire du pharisien (fier) et du publicain (qui se sent indigne), dans Luc 18.9-14 montre ce qu’est une attitude de repentance. Soit on « se la pète », soit on a compris qu’on ne peut pas mériter quoi que ce soit face à la sainteté de Dieu.

Heureusement, il existe une solution

La solution, c’est l’Evangile, la Bonne Nouvelle, c’est Jésus qui efface nos fautes. Il a payé pour nous. La conséquence de ce que Jésus a fait pour nous, on la retrouve dans la parabole du fils prodigue, dans Luc 15.11-32. Bien que le fils prodigue ait fait n’importe quoi, le père l’accueille les bras ouverts à son retour. Il lui pardonne. C’est ce que Dieu veut faire pour nous, parce qu’il nous aime.

Il ne reste qu’à le croire. Et c’est ça qui est beau : il ne reste qu’à le croire. De nombreuses paraboles de Jésus montrent cette vérité. Sans doute parce que les hommes ont du mal à croire que c’est aussi simple, aussi beau, aussi complet.

Il y a [aussi] la parabole du festin auquel Dieu nous invite dans Luc 14.16-24 (c’est une invitation, il suffit de l’accepter), la parabole du semeur bien-sûr dans Marc 4.1-20 ou du grain de moutarde tout petit qui devient un grand buisson dans Marc 4.26-34. Ces histoires montrent comment la foi dans un cœur croyant porte du fruit. Elles montrent la puissance de la Parole de Dieu qui convertit.

Je prie pour que tous ceux qui ont entendu ces histoires, si ce n’est qu’une fois dans leur vie, comprennent la beauté de ce que Dieu nous donne.

Thème spi du Camp des ados Longchaumois 2015
Article initialement paru dans l’Echo des jeunes n°191, reposté ici pour nos lecteurs en ligne.

NB: les éléments en crochets, titres intermédiaires, photos et éléments en gras ne sont pas dans le texte d’origine et permettent l’adaptation du texte à notre public de lecteurs en ligne.