Réflexions sur le coronavirus

Pourquoi Dieu laisse-t-il le virus se propager ?

On m’a demandé pourquoi Dieu acceptait que le coronavirus se diffuse parmi les gens…
La première idée qui m’est venue c’est de lui dire que c’est à cause du péché. Si Adam et Eve n’avaient pas désobéi on n’en subirait pas les conséquences : douleur, maladie, mort, etc.

Romains 5.12 dit : … « de même que par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, de même la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché ».
Dieu ne nous promet pas le paradis sur terre. Mais il nous promet de nous accompagner, « Dieu est fidèle et il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces. » (1 Corinthiens 10.13).

La détresse produit l’espérance

Relire Romains chapitre 5 est très consolant et instructif : il y est question de détresse qui produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et la victoire dans l’épreuve l’espérance. Or cette espérance ne trompe pas, parce que l’amour de Dieu est déversé dans notre cœur par le Saint-Esprit qui nous a été donné.

Si ce virus et ses conséquences nous font peur, parce qu’il frappe qui il veut quasiment quand et comme il veut, n’oublions pas que Dieu est Tout-Puissant, il peut guérir et protéger.

Pourquoi certains seraient touchés et d’autres pas ?

Et puis on m’a demandé pourquoi le coronavirus va frapper les uns et pas les autres. Dieu est sage, s’il décide de rappeler un de ses enfants à lui, nous pouvons être sûr que c’est pour son bonheur éternel. A nous d’avoir la sagesse de ne pas porter de jugement. Jésus l’a bien précisé quand des gens lui ont demandé si la tour de Siloé s’est écroulée sur des gens parce que ces derniers l’auraient mérité (Luc 13.4). Jésus se sert simplement de ce fait divers pour nous mettre en garde : si vous ne changez pas d’attitude, vous périrez tous de même.
Dieu nous rappelle avec le covid que nous sommes peu de chose malgré toute notre science, notre auto-suffisance (toute relative avec les masques, les réactifs, etc.) et notre fausse sécurité matérielle.
Il veut nous rappeler que nous avons besoin de nous repentir pour recevoir le salut par Jésus. La peur que tout s’arrête plus ou moins brusquement pour nous ou pour un proche ne doit pas nous tétaniser, nous endurcir ou nous désespérer mais juste nous faire changer d’attitude.
Nous ne pouvons pas nous passer de Dieu.

Article initialement publié dans l’EchoDesJeunes199

NB: les titres intermédiaires, photos et éléments en gras ne sont pas dans le texte d’origine et permettent l’adaptation du texte à notre public de lecteurs en ligne.